Alors que des incidents de sécurité se produisent sporadiquement de part et d'autre de la frontière entre le Sénégal et le Mali, on craint de plus en plus que la menace des groupes violents s'étende au sud-est du Sénégal, riche en or, qui fait frontière avec le Mali.

    Ce rapport* analyse les risques associés à l'exploitation de l'or dans les régions de Kédougou et de Tambacar et comment ils pourraient contribuer à l'expansion des groupes extrémistes violents dans les États côtiers d'Afrique de l'Ouest.


    La Falémé prend sa source dans la partie Nord du Fouta-Djalon en Guinée, dans une région de plateaux à une altitude de 800 m. Sur son cours d’eau supérieur, la Falémé reçoit deux affluents, la Koulounko et le Daléma. Elle dessine de grands méandres dans une plaine parsemée d’inselbergs, de buttes isolées dans les plaines d’érosion. Elle franchit des seuils de grès durs, de roches vertes et de microgranites. Elle a un tracé irrégulier nord-sud avant de se stabiliser entre Fadougou et Gourbassi. Puis la Falémé s’infléchit vers l’Ouest et prend une direction sud-nord jusqu’à Kidira. Avant de se jeter dans le fleuve Sénégal, à 50 km en amont de la ville de Bakel, la Falémé a parcouru 625 km. Une source de vie pour les populations installées sur ses rives. Depuis toujours, elle les approvisionnait en eau et en poissons.


    L’étude qui a fait l’objet de ce présent rapport porte sur les conflits liés au changement climatique et à l’accès aux ressources naturelles dans le territoire transfrontalier de la Falémé, plus précisément dans le département de Bakel, avec une focalisation dans l’arrondissement de Kéniéba. Elle a été initiée conjointement par le groupe de solidarité internationale Migration-Citoyenneté-Développement (GRDR) et Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières (AVSF), deux ONG de droit français qui interviennent au Sénégal depuis plusieurs années, grâce à l’accompagnement financier de l’Agence Française de Développement (AFD).


    copyright © 2024 Sahelink - Communauté numérique sur le developpement local au Sahel. Realisé par Numuke