Migrants et co-développement

    Les migrations au service du développement des territoires en Mauritanie

    Les migrations au service du développement des territoires en Mauritanie, Actes du Forum du 4 au 6 juillet 2018, Nouakchott, 23 pages

    Pays d’à peine quatre millions d’habitants, la Mauritanie possède une forte tradition de mobilité.

    Elle est aussi une destination pour de nombreux migrants, et connait depuis quelques années un afflux de réfugiés maliens fuyant l’insécurité grandissante de leur pays. S’ajoutent à cet afflux exceptionnel de migrants : le mouvement régulier des travailleurs saisonniers,  la transhumance, le déplacement de riverains transfrontaliers, les migrants internationaux de retour, ainsi que la présence d’une diaspora importante résidant tant en Afrique qu’en Europe, et dans une moindre mesure, dans les pays du Golfe et aux États-Unis. Face aux nombreux défis liés à la gestion des mobilités humaines, l’État mauritanien a élaboré une stratégie nationale de gestion de la migration adoptée en 2010, et dont le plan d’action fait aujourd’hui l’objet d’une réactualisation. Largement engagés dans la recherche-action sur les mobilités ouest-africaines, le Grdr, l’Université de Nouakchott Al Aasriya et Alianza Por la Solidaridad ont choisi de partager et de mettre en débat la production de connaissance issue du projet « Migration et Développement en Mauritanie » (MIDRIM) qui s’inscrit dans le cadre du Programme d’Appui à la Stratégie Nationale de Gestion de la Migration (PASNGM). Financé par l’Union européenne, le projet visait la valorisation de l’apport des migrants et de leurs compétences dans le développement  de la Mauritanie. Avec l’élaboration d’un répertoire des compétences en codéveloppement de la diaspora mauritanienne en Europe (Belgique, Espagne, France) et la production de profils migratoires dans 4 communes-pilotes (Kaédi, Nouadhibou, Sélibaby, Riyadh), il apporte une double plus-value à la Stratégie Nationale de Gestion de la Migration, en offrant à la fois une approche territoriale originale basée sur le lien migration-développement à l’échelle locale et une dimension multiacteurs inédite, qui souligne et valorise les compétences et pratiques des migrants sur le « double-espace ».
    C’est dans la perspective de capitaliser les outils et les ensei-gnements du MIDRIM, mais aussi de penser leur valorisation post projet que s’est organisé, du 4 au 6 juillet 2018, le Forum à la CCIAM, sous la thématique « Les migrations au service du développement des territoires ». Faisant suite aux « Rencontres Internationales Sud : Renforcer le rôle des migrants dans le développement territorial », ce forum était l’occasion d’enrichir la réflexion en s’inspirant de l’expérience de pays de la sous-région.

    Les migrations au service du développement des territoires en Mauritanie


    copyright © 2019 Sahelink - Communauté numérique sur le developpement local au Sahel. Realisé par Vision D' IKA