Gouvernance locale des migrations

    L’Espace Migration Développement en région de Kayes

    Le Mali est un pays enclavé de 14 millions d ’ habitants pour lesquels la mobilité intra et extra africaine fait partie des stratégies ancestrales de développement. Certaines statistiques démontrent que près de 4 millions de Maliens vivent hors de leur pays. Pour la Région de Kayes

    les ressortissants vivant en Afrique et en Europe conservent des rapports quotidiens avec leur famille, leur village, leurs communes et leur région.

    Dans le souci de mieux maitriser les enjeux de ces phénomènes migratoires en constante évolution, le Conseil Régional de Kayes (CRK) a mis en place un espace de réflexion sur la migration et le développement en région de Kayes (EMDK) .

    Constitué par l’ ensemble des acteurs concernés par la problématique des migrations
    dans la région de Kayes, l’ EMDK a fait le pari de la concertation multi-acteurs à plusieurs échelles sur la base de valeurs partagées et d ’ objectifs de solidarité. L’ animation repose sur le triptyque « idées forces de proposition, plaidoyer et actions » . L’ EMDK ambitionne de contribuer à une construction de savoirs communs sur le phénomène migratoire et d ’ alimenter les politiques régionale et nationale.

    pdfTélécharger le document891.46 Ko


    copyright © 2018 Sahelink - communauté numérique sur le developpement local au sahel - developpé par
    Commune de Béma

    La commune rurale de Béma, crée en 1996, couvre une superficie d’environ 1 350 km2 et se compose de 24 villages.

    La population est estimée à 23 473 habitant·e·s en 2009. L’exode rural est très pratiquée par cette population, en direction de Bamako, Ségou, Kayes, Kita et le Kaarta, et ce particulièrement chez les maures et les jeunes.

    De plus, la commune est caractérisée par un important mouvement migratoire. La population émigrée est estimée à 1 262 personnes, soit environ 7% de la population totale. Ces déplacements sont orientés vers plusieurs pays dont les plus importants sont africains comme la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Congo ou encore le Nigeria.

    L’émigration constitue une importante source de revenus dans la commune, ses revenus servent à payer les impôts et taxes, à acheter des céréales, construire des maisons, mener des travaux d’intérêt collectifs et donc en somme participent activement au développement local.

    Documents à télécharger:

    Programme de développement économique, social et culturel de la commune rurale de Béma