Entrepreneuriat

    Le développement économique local

    A travers une intervention territoriale transversale (région, département, intercommunalité, commune, village) le Groupe de Recherche et de Réalisations pour le Développement Rural poursuit des enjeux de valorisation de la ressource locale pour créer et redistribuer la richesse à travers un soutien fort à l’entreprenariat essentiellement féminin et au développement de filières agricoles porteuses.

    Comment s’y prend t-il? En vulgarisant les connaissances (diagnostics, études, plans d’actions…), le GRDR accompagne les collectivités locales dans la maîtrise de la décision et de l’action ; elles sont les premières responsables du développement de leur territoire. En effet, les collectivités doivent mettre en place un cadre politique et environnemental qui promeut le développement économique local. Pour répondre aux besoins exprimés par les populations, plusieurs actions sont mises en oeuvre : production de connaissances, renforcement des capacités des acteurs, formation et sensibilisation, mise en place d’outil financier, soutien aux initiatives d’entreprenariat féminin, formation des jeunes, bourses à la création d’entreprise, appui aux filières, partenariat public-privé, etc. Ces actions donnent lieu à la formulation de programmes ou projets et à la recherche de financement (réponses aux appels à projets, collecte de fonds, mobilisation des migrants….). La mise en oeuvre et le suivi évaluation sont soumis au contrôle citoyen. Le GRDR capitalise dans ce guide un processus mis en place dans ses zones d’intervention depuis plusieurs décennies.

    pdfTélécharger le document2.76 Mo


    copyright © 2018 Sahelink - communauté numérique sur le developpement local au sahel - developpé par
    Commune de Béma

    La commune rurale de Béma, crée en 1996, couvre une superficie d’environ 1 350 km2 et se compose de 24 villages.

    La population est estimée à 23 473 habitant·e·s en 2009. L’exode rural est très pratiquée par cette population, en direction de Bamako, Ségou, Kayes, Kita et le Kaarta, et ce particulièrement chez les maures et les jeunes.

    De plus, la commune est caractérisée par un important mouvement migratoire. La population émigrée est estimée à 1 262 personnes, soit environ 7% de la population totale. Ces déplacements sont orientés vers plusieurs pays dont les plus importants sont africains comme la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Congo ou encore le Nigeria.

    L’émigration constitue une importante source de revenus dans la commune, ses revenus servent à payer les impôts et taxes, à acheter des céréales, construire des maisons, mener des travaux d’intérêt collectifs et donc en somme participent activement au développement local.

    Documents à télécharger:

    Programme de développement économique, social et culturel de la commune rurale de Béma